QUELLES SONT LEURS POSSIBILITÉS ?

1. Comment correspondre avec un autre radioamateur ? (les modes de trafic)

 

2. OU CORRESPONDRE ? (dans le vaste domaine des ondes radio)

3. QUAND CORRESPONDRE ?

4. LES ONDES DÉCAMETRIQUES ?

    Elles sont réfléchies par les couches ionosphériques de la haute atmosphère et permettent des liaisons à moyenne et longue distance (antipodes).

    La hauteur de ces couches variant avec les saisons, le jour et la nuit, influe sensiblement sur la propagation des ondes décamétriques, et de ce fait, sur les différentes possibilités de liaisons sur ces fréquences.

    L'onde directe (onde de sol) ne permet que des liaisons à courte distance.

    Les ondes décamétriques permettent de contacter (ou d'entendre) toutes les contrées du globe.

    Leur écoute est une excellente école du monde radioamateur: initiation au trafic, choix des bandes permettant l'écoute de telle ou telle contrée lointaine, chasse aux pays rares (où les radioamateurs sont peu nombreux)...

5. LES ONDES MÉTRIQUES, DÉCIMÉTRIQUES, CENTIMÉTRIQUES ?

    Elles ne permettent, théoriquement, que des liaisons "à vue", et de "confort".

    Les antennes doivent être dégagées des obstacles environnants, et être directives.

    Contrairement aux ondes décamétriques, les ondes métriques ne sont pas réfléchies par les couches ionosphériques.

    Elles permettent cependant d'établir des liaisons à grande distance, voire intercontinentales, en mettant à profit des phénomènes naturels, météorologiques, ou des relais artificiels destinés à améliorer les possibilités existantes.

    Dans les régions au relief prononcé, où les possibilités "à vue" sont limitées, les radioamateurs réalisent et installent des relais sur des "points hauts". Ils ont une couverture départementale voire régionale, et permettent surtout des liaisons confortables de voiture à voiture par exemple.

    Les radioamateurs construisent également leurs propres satellites, qui sont embarqués en supplément de la charge utile des lanceurs de satellites de télécommunication et autres (tels que ARIANE). Ils permettent de contacter pratiquement le monde entier avec des moyens bien plus modestes qu'on ne peut imaginer.

    Les liaisons par réflexion lunaire: notre astre naturel est également utilisé comme réflecteur. La distance à parcourir par les ondes étant très importante (près de 2 x 350000 Km), il faut dans ce cas des antennes très performantes et des émetteurs puissants. Mais que de satisfaction de recevoir ses échos!...

    Suivant les positions réciproques de la Terre et de la Lune, les cinq continents peuvent être contactés. Près d'une cinquantaine de radioamateurs français pratiquent ce "sport".

    Les liaisons par réflexion sur les traînées de météorites: les essaims de météorites (étoiles filantes) que la Terre traverse régulièrement provoquent une forte ionisation au moment où ils pénètrent dans la haute atmosphère en se consumant. Cela a pour effet de réfléchir les ondes. Ce phénomène très bref (quelques fractions de seconde à plusieurs dizaines de secondes), est mis à profit pour établir des liaisons en télégraphie morse très rapide (4 à 10 fois la vitesse "manuelle") grâce à une procédure très précise.

    Les liaisons par réflexion sur les aurores boréales: provoquées par l'activité du soleil, les aurores boréales se produisent et sont visibles à des latitudes bien plus élevées que la nôtre. Mais en dirigeant les antennes dans la direction du phénomène, il est possible de réaliser des liaisons allant jusqu'à plus de 2000 Km. La particularité de ce mode de propagation est la déformation très sensible des signaux, l'utilisation de la télégraphie morse est ici encore le moyen le plus efficace.

    Les variations verticales et irrégulières de la température de l'air entre le sol et quelques centaines mètres d'altitude provoquent dans certains cas (inversions de température) un effet de miroir qui réfléchit les ondes métriques et au delà, et permet des liaisons qui peuvent aller jusqu'à 1500 à 2000 Km. Ce phénomène a lieu souvent en automne-hiver, en présence d'un anticyclone, et peut durer de quelques heures à plusieurs jours. Il est souvent à l'origine de perturbation dans la transmission des faisceaux hertziens de télévision (apparition momentanée de "neige" sur votre petit écran).

    Les liaisons par réflexion sur les couches "E sporadique". Ce phénomène qui se produit généralement entre mai et septembre n'est pas encore très bien expliqué, et la contribution des radioamateurs est très importante pour son étude.

    Un signe remarquable ( il l'est moins depuis le début des années 80 avec l'apparition de toutes les "radios libres") de l'apparition de ce type de propagation est la présence sur la bande "FM" de radios étrangères (Italie, pays de l'est, Espagne, Maroc etc...).

    Les contacts peuvent aller jusqu'à 2000 voire 3000 Km.

    D'autres phénomènes peuvent encore être exploités : irrégularités du champ magnétique terrestre, propagation trans-équatoriales...

    Bref, les ondes métriques et au dessus sont un VASTE champ d'expérimentations que les radioamateurs sont constamment en train de défricher.

6. L'AIDE APPORTÉE PAR L'INFORMATIQUE ?

    La puissance et la rapidité de calcul des microordinateurs sous toutes leurs formes nous apportent une aide toujours plus grande. Quelques exemples:

    Tous les logiciels utilisés sont conçus par et pour les radioamateurs.

 

[ Association ][ Activités ][ Agenda ][ Accès ][ Visite ][ Bulletin ][ Comptes-rendus ]
[ Diplômes/awards ][ Les radioamateurs ][ Liens ][ Accueil ]